Kiné - La peur de se mettre à nu by Grégoire Gibault


L'approche de la nudité chez les masseurs-kinésitéhrapeutes se fait dès le début des études, se dénuder devant l'autre lors des premiers travaux pratiques n'est jamais chose simple .... mais cela s'appréhende, et se travaille ...

Pour les patients, c'est la même chose ... et pour aider dans cette démarche, un kiné de Toulouse a décider de proposer un texte sur son compte Instagram (Major Mouvement), suivi par plus de 120 000 personnes, dans lequel il appelle à poser un regard plus doux sur notre physique et à le chérir.

Liké plus de 50 000 fois il a suscité de nombreux commentaires ...

"tellement beau ... la bienveillance du soignant a l’état pur 😍😍😍", Merci pour ce texte si apaisant .."

La pudeur s'exprime, et le doute s'installe.
Je le vois dans leurs yeux.
"Est-ce normal ?"
Dévoiler ainsi son intimité n'est-il pas dangereux ?

Et pourtant... s'ils savaient... J'ai vu des peaux brûlées puis taillées au scalpel,
J'ai vu du sang, des larmes et des selles.
J'ai vu des poils dépasser du maillot et des aisselles,
J'ai vu des couilles s'échapper et des lèvres à la pelle.

J'ai vu des escarres s'infecter et des moignons bouger,
J'ai vu du pus, de la lymphe et de l'urine séchée.
J'ai vu des vergetures et des sous-vêtements dépareillés,
J'ai vu des jambes paralysées et des mains sectionnées.

J'ai vu des protège-slips démesurés et des strings oubliés,
J'ai vu de la transpiration, de la bave et des glaires crachées.
J'ai vu des corps décharnés et des bourrelets assumés,
J'ai vu des visages arrachés et des seins mutilés.

Et pourtant... s'ils savaient...
S'ils savaient comme j'aime voir ces corps s'exprimer,
Qu'importe qu'ils soient si loin des dogmes de la beauté...
Car la seule chose que je n'aime pas voir c'est un souffle s'arrêter.

Déshabillez-vous s'il vous plaît, j'ai juste besoin de vous examiner...
.
.
#bienveillance

Related Articles