Bronchiolite: la kiné respiratoire déconseillée par l'HAS ?


On peut considérer cela comme l'effet d'une bombe médiatique avec l'annonce de l'HAS (Haute autorité de santé) qui déconseille désormais la kinésithérapie respiratoire pour traiter la bronchiolite très courante chez les nourrissons. 

"Nous n’avons aucun niveau de preuve de cette méthode. Chez les enfants hospitalisés, atteints des formes les plus graves, la kinésithérapie respiratoire est non seulement inutile mais sûrement contreproductive. Cela va aggraver l’état de l’enfant, qui est déjà fatigué et a du mal à respirer", estime le professeur Pierre-Louis Druais, médecin généraliste et vice-président de la commission recommandations de la HAS.

"Nous sommes le seul pays avec la Belgique à prescrire la kiné respiratoire. Dans les autres pays, on voit que l’évolution n’est pas plus péjorative: les enfants guérissent de la même manière", ajoute Pierre-Louis Druais.

Il faut savoir que 2/3 des nourrissons dans leur 1ére année de vie sont touchés et que l'on parle de bronchiolite quand l'affection respiratoire touche l’enfant de 0 à 24 mois

Chaque année, l’invasion du virus se fait de manière territoriale.

La bronchiolite c'est quoi ?

C’est un épisode obstructif des voies aériennes du nourrisson, aussi appelé bronchioalvéolite. Elle doit son origine à 75% au virus respiratoire syncitial. 

Quelques rappels :

1. Evolution :

-Période d’incubation de 5 à 8 jours (période asymptomatique)

-Stade initiale : Rhinite

-Phase spasmodique

-Phase sécrétante : intervention du kiné

2. Mode de contamination :

-Voie directe : aérienne (muqueuse nasale, oculaire, orale)

-Voie indirecte : manu portée (Survie du virus=30mn sur l’épiderme ; 6-7 H sur objets, draps)

-Prévalence des virus respiratoires et digestifs.

-Nécessité de prise en compte de l’hygiène par les collectivités (crèches, garderies…) et les établissements de soins

 3. Prévention des bronchiolites :

-La contagiosité est très importante.

-Il faut diminuer le risque en collectivité, le kiné à un rôle d’éducateur de santé (isoler l’enfant malade, ne pas passer les jouets d’un enfant à l’autre…)

-Facteur de risques : Habitat, exposition à la fumée, la contamination enfant-enfant est deux fois plus importante que la contamination adulte-enfant. Il y a un effet favorable de l’allaitement sur la prévention de la bronchiolite, ainsi les enfants qui naissent en été sont plus exposés car ils ont 6 mois en hiver et ne sont plus allaités. 

4. Recommandations :

  • Formation : des professionnels de santé et surtout des professionnels des collectivités
  • Isolement
  • « Barrières » : Utiliser des gants, des matériaux jetables, bonne hygiène des mains.

5. Prévention en soins de ville :

Hygiène +++/ -Lavage des mains / -Ports de gants uniques

-Matériel jetable (draps, alèses, mouchoirs)

-Port de blouse et sur blouse -Port de masque

-Conséquence : Coût

6. Prévention à l’hôpital

-Programme de formation, mesures d’isolement

-Implication du CLIN (Comité de lutte contre les infections nosocomiales)

-Education et formation du personnel 

7. Prévention au domicile :

-Eviction de la crèche, garderie, école

-Qualité de l’habitat : humidité, promiscuité

-Attention à la pollution, aux allergènes, au tabagisme

-Allaitement 

8. Ateliers parents :

-Mise en place de feuilles de bilans, de fiches d’éducation

-Emergence de connaissances

-Construire avec les autres, dynamique de groupe

-Moins culpabiliser les parents

Conclusion : La prévention est un investissement à long terme

BILAN ET TRAITEMENT

1. Examen Clinique :

Auscultation :

-Sibilants (wheezing expiratoire) puis crépitants (craquements de moyenne fréquence)

-Toux

-Polypnée= accélération fréquence respi

-Tirage inspiratoire

-Distension thoracique

-Contexte d’obstruction des VAS.

2. Examen kiné :

-Etat général

-Antécédents, HDM (prématuré)

-Sommeil, alimentation, reflux gastro-oesophagien, hydratation

-Poids, température/ Vigilance

3. Examen respiratoire :

-Inflation pulmonaire

-Thorax en position inspiratoire : horizontalisé

-On note le mode respiratoire et le type de respiration

-Fréquence respiratoire

-SaO2

-Fréquence cardiaque

4. Examen fonctionnel :

-Développement psychomoteur : Schéma en extension de l’enfant qui le situera dans une position facilitatrice de : plagiocéphalie

-Schème d’extension

-Position des membres Sup : la position en chandelier est un signe de gravité

5. Objectifs du kiné :

-Désobstruer les VAS et les voies aériennes inférieures (VAI)

-Améliorer la ventilation

-Prévention récidives, éduquer la famille

6. Principes :

-Techniques expiratoires

-Glotte ouverte

 

 

         Stade 1

                Stade 2  

           Stade 3

   Age

  Supérieur à 3 mois

           Inférieur à 3 mois

     Inférieur à 3 mois

Poids

   Pas de perte

       0 à 10 % de perte de poids

  Perte supérieure à 10%

Signes Digestifs

 Appétit légèrement altéré                      

     L’appétit diminue très nettement

Anorexie, vomissements, atteinte de l’état général

 

Sommeil

Troubles occasionnels

    Troubles réguliers : plusieurs fois

                   par jours          

Troubles permanents avec troubles de la conscience et/ou irritabilité, aréactivité

Signes Cardio-respiratoires

 

 

Rhinorée, Sibilants

Diminution des bruits repiratoires normaux

Toux

FR entre 30 et 40

Sa02 supérieure à 95%

Beaucoup de craquements de moyenne et haute fréquence

Diminution des bruits respiratoires normaux

Toux importante : peut provoquer des pleurs

Respiration paradoxale

Battements des ailes du nez, geignement respiratoire, tirages a dominance sus-sternale.

FR entre 45 et 60

Sa02 entre 90 et 95 %

 

 

Silence stéthacoustique : Atelectasie

FR supérieure à 60

Sa02 inférieure à 90

Tachycardie

Tirages

Cyanose généralisée

Traitement  MK

Oui sans réserves

         Oui 2 fois par jour

Non : Hospitalisation

Related Articles