Pautrat D. - Conseils


Chaque année, ils sont de plus en plus nombreux à  s'installer et à  se procurer différents appareils d'éléctrothérapie, du novice au plus expérimenté, de nombreuses questions peuvent se poser. 

Rapport qualité-prix, efficacité, type de matériel, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. (Directeur associé du site www.physiotherapie.com) a accepté de répondre à  quelques questions ...



- Pour une première installation, quels conseils donneriez-vous ?


" Nous conseillons avant tout de choisir son équipement en fonction de son pôle de compétence. Par exemple, un kiné spécialisé en pathologies infantiles ne fera pas les mêmes choix matériels qu'un kiné du sport. Chacun des équipements technologiques choisi doit également être envisagé sous le signe de la rentabilité et doit donc générer un retour sur investissement plus ou moins rapide. Dès sa première installation, un jeune kiné doit bien prendre en compte l'influence qu'auront ses équipements sur la satisfaction de sa patientèle et, par conséquent, sur la notoriété de son cabinet.

A défaut d'une trésorerie initiale importante, il est souvent intéressant de se renseigner sur les financements possibles via des sociétés spécialisées ou directement auprès des distributeurs. "


- La technologie au service du kiné, qu'en pensez-vous ?


"De notre point de vue, la technologie est l'alliée incontournable du praticien et de ses patients. Les techniques de kinésithérapie évoluent continuellement, notamment grâce aux évolutions technologiques. Les appareils à  ultrasons, la magnétothérapie, la cryothérapie, la posturologie assistée, les ondes de choc, les ondes courtes, l'électrothérapie (…) apportent des réponses pertinentes à  de nombreuses pathologies que rencontre le kiné qui souhaite toujours plus d'efficacité dans son travail quotidien. 
Il est évident que ces appareils ont un coût, mais comme tout gestionnaire d'entreprise, le praticien doit mettre en place une stratégie d'équipement de son cabinet en tenant compte des retours sur investissement. Cela apporte de nombreux avantages thérapeutiques pour les patients mais aussi plus de productivité et d'efficacité dans le travail quotidien.

Pour résumer, nous pensons que la technologie est un facteur essentiel au développement des soins thérapeutiques mais également un levier financier très important pour développer une activité rentable, offrant un revenu complémentaire intéressant pour le praticien. "


- Sur le marché, vers quel type de matériel faut-il se diriger ?


"Encore une fois, il faut bien analyser ses besoins actuels et futurs avant de choisir. A notre avis, tous les kinés devraient s'équiper au minimum d'un électrostimulateur, d'un ultrason et d'une table de massage bien sûr ! Mais il existe également des appareils moins répandus qui apportent de réels avantages thérapeutiques comme par exemple les appareils de magnétothérapie, de déprésso-massage (palper rouler motorisés), d'ondes de choc ou encore le fameux Imoove et son mouvement « elisphérique ». De plus, il est important de noter que la plupart de ces appareils permettent de compenser la chute des « prescriptions conventionnées » et d'envisager un revenu complémentaire non-négligeable."


- Le renouvellement d'appareil électro tous les dix ans, pour ou contre ? Pourquoi ?


"Pour un praticien connaissant bien l'électrothérapie et l'utilisant régulièrement, nous conseillons plutôt un cycle de 3 à  5 ans. Les nouveautés et évolutions des protocoles de stimulation sont assez fréquentes et les pathologies traitées de plus en plus précises et nombreuses.
A notre avis, attendre 10 ans vous ferait passer au travers d'évolutions technologiques importantes et même si un courant TENS reste un courant TENS, les soins que vous proposerez risques d'être en décalage avec les soins de vos confrères ¦"


- Il existe un grand nombre de crèmes, huiles, comment faire les bons choix ?


"En premier lieu, il est important de définir l'application finale du produit : massage court ou prolongé, traumato, rhumato, mobilisation, relaxation … Aujourd'hui, il existe de nombreux fabricants de crème, mais la qualité des produits n'est pas toujours au rendez-vous. 
Chez physiotherapie.com, nous avons apporté un soin particulier à  la sélection des fabricants : la qualité des matières premières utilisées et la traçabilité sont pour nous des critères essentiels. Même si le choix d'une crème ou d'une huile peut être très subjectif (l'odeur, la texture, la couleur sont des facteurs de choix qui varient d'un kiné à  l'autre), la qualité des produits doit rester un postula de base dans votre choix. 
Même si ce marché semble saturé, nous sommes heureux de découvrir de nouveaux acteurs, comme la marque Kinés Prem's qui innove, avec de nouvelles formulations faites par des kinés pour des kinés  "

 

- Dernière question, quel conseils donneriez-vous à  un kiné qui ne s'y connait pas trop en électro, sur le choix ?


"Nous appeler avant de choisir ! … Plus sérieusement, il faut bien analyser ses besoins actuels et futurs, et se poser les bonnes questions : fait-on uniquement de l'antalgique ? De la traumato ? De la préparation sportive ? Serez-vous amenés à  traiter des patients avec des muscles totalement ou partiellement dénervés ? Ai-je besoin de programmes de rééducation périnéale ? En fonction des réponses à  ces questions, le panel de produits proposés sera différent. Enfin, le produit le plus cher n'est pas forcément le meilleur ou le plus adapté, comparez les programmes proposés et les fonctionnalités. Dans le doute, renseignez vous auprès de 2 ou trois professionnels pour faire votre choix sereinement."


Damien PAUTRAT - www.physiotherapie.com

Directeur asscocié
Physiotherapie.com 
Téléphone : 04.67.31.10.16

Fax : 04.67.28.26.85

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Related Articles