Réforme des études de santé - Inquiétude des Kinés


En ce début d'année 2019, il existe une inquiétude grandissante dans la profession de masseur-kinésithérapeute, la raison ?

La prochaine réforme des études de santé, qui ne parle pas de  l'intégration des études de masso-kinésithérapie dans ce nouveau système.

Le 13 février dernier, le projet de loi relatif à l’organisation ainsi qu’à la transformation du système de santé a été présenté au conseil des ministres. Le 1er article parle plus précisément du mode d’accès aux études médicales, odontologiques, pharmaceutiques et maïeutiques avec la suppression du numérus clausus.

Aucune trace dans cet texte du mode d’admission aux études de masso-kinésithérapie.

Et pourtant, depuis l’arrêté du 16 juin 2015, une harmonisation avait été mise en place par la voie PACES pour la totalité des IFMK, avec un bémol, certaines universités ne proposent pas systématiquement d’unité d’enseignement specifique à la kinésithérapie.

L'heure est à la révolte pour de nombreux syndicats .... mais après ? Que se passera t-il si la voie PACES disparait pour les études de kiné ? Un concours ? Réponse dans quelques mois ...

Related Articles