Généralités

Retour sur les 3èmes JFK de Marseille

Près de 700  participants, 16 stands, 5 salles de conférences, plus de 90 intervenants et des milliers de petits fours… Mais les JFK ne peuvent se résumer seulement par des chiffres. Ce sont avant tout des rencontres, des échanges, une alchimie entre les professionnels du secteur autour de discussions qui se créent, de partenariats qui se nouent… C’est là l’objectif essentiel de ce congrès unique.

Un congrès différent des éditions précédentes…

Pour la première fois, les JFK ont pris une véritable ampleur depuis leur création en  2007. En effet, le congrès compte aujourd’hui trois fois plus de participants qu’auparavant, une communication bien plus importante ainsi qu’un nouveau lieu d’accueil : Goodbye Paris, bonjour la Cité Phocéenne. « Organiser cet événement à Marseille me tenait à cœur », explique Serge Mesure, chercheur universitaire et kinésithérapeute, « D’abord parce que  je suis marseillais donc fier de ma ville, et puis tout se fait exclusivement à Paris… Or, l’objectif de ce type de congrès est de réunir des professionnels de toutes les régions de France. Ils n’ont pas forcément le temps de se déplacer jusqu’à Paris. Organiser le congrès en région, c’est donc une façon de venir à eux ».

Jacques Duysens, professeur en Kinésiologie et Sciences de la Réhabilitation à la Katholieke Universiteit de Leuven (Belgique), nous donne son point de vue : « Pour nous, chercheurs, les rencontres comme les JFK sont capitales ! Nous avons besoin d’échanger avec les kinésithérapeutes qui exercent, pour avoir des éclairages sur la réalité du terrain. Des évènements comme celui-ci font, sans aucun doute, avancer la recherche plus vite ». Quant à Eric, kinésithérapeute à Marseille, il est lui aussi très satisfait de ses deux journées passées sur le congrès. Grâce au  large panel de conférences proposées, il a pu construire son propre parcours en fonction des thèmes qui l’intéressaient.

Deux journées bien remplies qui ont été clôturées par la remise de deux trophées : le prix de la SFP (Société Française de Physiothérapie) et le prix Gérard Pierron. Les deux lauréats, M. Claude Pichonnaz sur l’épaule (1er prix) et M. Pierre Balthazar (2nd prix), originaires tous deux de Lausanne (Suisse), ont été félicités par Marin-Philippe Durafourg, président de la SFP (Société Française de Physiothérapie), et Pierre Trudelle, rédacteur en chef de Kinésithérapie, la revue. « Les étrangers ont l’avantage sur la France sur le fait que leur méthodologie est issue des laboratoires de recherche… ».

Enfin, le concours de la “Meilleure Photo” qui avait pour sujet d’être “le plus représentatif de la physiothérapie” a été remporté par Tiphaine Delens. Son cliché mettant en scène un kinésithérapeute soutenant un patient, a recueilli une grande majorité des suffrages des congressistes. Le 2nd prix a été décerné à Lech Dobija pour sa photographie présentant des personnes âgées faisant faire de l’exercice au kinésithérapeute. Le 3ème prix quant à lui est allé à Séverine Buatois pour sa réalisation révélant la main d’un kinésithérapeute sur le dos d’un patient.

Un véritable succès pour ce Congrès International de Kinésithérapie 2011… Gageons que les 67 000 kinésithérapeutes de France seront de nouveau au rendez-vous à Paris les 7, 8 et 9 Février 2013, pour la 4ème édition des JFK !

Retrouvez toutes les photos du Congrès sur le site : http://www.amfck.fr/

Contact Organisation : Marie-Hélène Maynard : amfck@live.fr / 06 25 01 31 30

Contact Relations Presse : congreskine2011@gmail.com

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *